avril 2014 archive

Du nouveau chez Fuji

Malgré son âge, le Fuji S2 Pro garde encore de très sérieux atouts. La concurrence est de plus en plus acharnée, notamment en termes de prix, mais en pure qualité d’image, le FinePix S2 Pro reste dans le peloton de tête surtout à 100 ISO.

Le savoir-faire de Fuji

Fuji S2 Pro

La qualité intrinsèque des images produites par le S2 Pro vient de ce super CCD qui a fait couler beaucoup d’encre à sa sortie. Souvenez-vous, Fuji multipliait par deux le nombre de pixels réels sous prétexte qu’ils sont disposés en diagonal sur le capteur. Le S2 Pro permet d’interpoler les images à 4 256x 2 848 pixels (toujours ces pixels en diagonal) pour annoncer une vraie-fausse définition de 12 MP à notre sens inutile. Ces querelles technico-marketing sont loin de nous et c’est tant mieux. Il reste l’essentiel: le capteur 6 mégapixels Fuji est excellent, il est épaulé par un DSP qui traite les bruts avec brio. Et en 6 MP, on arrive sans problème au A3+ avec une qualité de sortie que peu d’appareils argentiques peuvent égaler. Le tout est de bien traiter les fichiers en post -production et c’est tout le débat du numérique précisément.

Un boîtier perfectible

Nous aimons toujours beaucoup le Fuji S2 Pro mais nous serions tout de même ravis que Fuji nous propose une version améliorée. Pas tant sur le nombre de pixels (au-delà de 8-10 millions, c’est plus de problèmes que de bénéfices sur un reflex …) mais sur l’ergonomie générale et la finition du boîtier. Fuji travaille sur une plate-forme Nikon ce qui est loin d’être un mauvais choix mais Nikon se réserve les produits phares pour sa propre gamme. C’est de bonne guerre. Et que ce soit chez Kodak ou chez Fuji, point de solution numérique à base de FIOO ou de F5 … C’est le F80 qui a servi de base de travail et le F80 n’est pas un boîtier pro. Le viseur est un peu riquiqui, le cycle un peu lent (ce qu’on appelle la disponibilité) et la finition un peu plastique. La gestion de l’alimentation manque de cohérence (pas de poignée additionnelle). Mais le choix des batteries NiMh AA (compatible lithium en dépannage) se révèle simple, efficace et économique.

Qualité des images

Contrairement à certains fabricants qui se sont lancés dans l’image numérique sans être spécialistes, Fuji connaît la photo! Et le S2 Pro délivre en brut des images d’une qualité remarquable sans trop de saturation (comme sur certains compacts) ni trop d’accentuation (pour masquer la piètre qualité du couple objectif! capteur ?). Les teintes chair sont acceptables même au flash. L’appareil montre tout de même certaines limites lorsque la sensibilité est poussée, d’ailleurs pas plus loin que 800 ISO. Là, certains concurrents se sortent bien mieux de l’exercice et la structure de l’image devient assez désagréable. Si en studio et à la sensibilité nominale de 100 ISO., le fichier interpolè de 34 Mo permet de faire des tirages haute résolution en A3+, le S2 est moins universel sur le terrain, en reportage, que certains concurrents. D’ailleurs sa fabrication globale ne fait pas de lui un baroudeur … Au studio, en revanche, le FireWire et le logiciel Hyper Utilities sont des auxiliaires très précieux. A noter la présence d’une touche surimpression.

L’austérité, bis repetita !

Le nouveau plan antidéficit Fillon dévoilé en novembre tire une salve de mesures d’austérité.

austerité

Objectif : rassurer les marchés et les agences de notation en ramenant à 0% le déficit public en 2016 avec des dispositions disparates. Censées rapporter 7 milliards dès 2012 et jusqu’à 17,4 milliards en 2016, celles-ci concernent pour partie les revenus du capital et les ménages les plus aisés. Au menu de ce deuxième plan de rigueur en trois mois, une hausse généralisée des Impôts, même si elle n’est pas clairement affichée. Les barèmes de de l’impôt sur le revenu et ceux sur la fortune (voir le tableau de bord page 85) et les donations et successions seront gelés en 2012 et 2013 et ne prendront donc plus en compte l’inflation (2,3% en octobre sur un an). Ce qui va peser sur les foyers dont les revenus augmentent d’une année sur l’autre. Le logement revient dans le collimateur de l’Etat. Déjà raboté, le dispositif Scellier s’éteindra fin 2012. Dès l’an prochain, le prêt à taux zéro + sera supprimé pour l’achat de bien anciens et le crédit d’impôt développement durable subira au coup de lime supplémentaire de 20%.

La fiscalité de l’épargne est une nouvelle fois frappée. Afin de réduire l’écart de taxation entre revenus du travail et revenus du capital, le projet Fillon accroit le prélèvement forfaitaire libératoire de 19 à 24 % pour les dividendes et les intérêts.

A peine entrée en vigueur, la réforme des retraites est encore durcie avec le relèvement à 62 ans de l’âge légal de départ à la retraite en 2017 au lieu de 2018.

Autres mesures chocs : le gel à 1% de la revalorisation des prestations sociales, hors RSA et autres minima, et la hausse du taux réduit de TVA, de 5,5 à 7%, notamment pour la restauration, l’hôtellerie et les travaux de rénovation.

Les différents types de cassettes vidéo

Aussi appelé vidéocassette ou K7, la cassette vidéo a connu un grand succès dans les années 70 et 80 en raison de sa capacité à sauvegarder les souvenirs de famille et autre enregistrement d’émissions vintage. L’on recense de nombreux types de cassettes, adaptés à divers magnétoscopes et caméras. Les plus connus d’entre eux étant la VHS et ses dérivés, la Video8, l’Hi8, le Digital 8 et le Mini-DV. Retour sur ces cassettes qui ont fait le bonheur de toute une génération.

La VHS

VHS courte
La VHS (Video Home System) ou système vidéo domestique est une norme d’enregistrement qui transfère des signaux vidéo sur une bande magnétique de ½ pouces. Développée par JVC dans les années 70, la VHS est proposée dans diverses versions avec des durées d’enregistrement différentes. Ainsi, la cassette E-120 promet de disposer de 2 heures d’enregistrement, l’E-180 propose une durée d’enregistrement de 3 heures, l’E-240 de 4 heures et l’E-300 de plus de 5 heures. Au format NTSC, le défilement de la bande se veut plus rapide, ce qui a poussé les fabricants américains de cassettes vidéo à ne produire que des cassettes de faibles capacités, comme le T-120 qui ne peut enregistrer que pendant 2 heures et le T-210 qui présente une capacité de 3 h 30.

La VHS-C

VHS-C cassette
La VHS-C est une variante de la VHS, mais elle présente un format plus compact, destinée à certains caméscopes. Pour pouvoir lire les cassettes au format compact dans les magnétoscopes ordinaires, il est impératif de disposer d’adaptateurs.

La Video 8

La Video 8 est un format d’enregistrement vidéo analogique développé par Sony dans les années 80. La cassette fut tout particulièrement utilisée pour l’enregistrement de vidéo amateur et comme archivage informatique. À noter que le format peut être lu depuis tous les types de caméscopes.

Le MiniDV

MiniDV
Même s’il est désormais possible de faire une numerisation cassette, il reste qu’à une certaine époque, les petites cassettes ont eu un succès monstre. La singularité du Mini-DV, c’est qu’il permet d’enregistrer des vidéos en format DV (Digital Video) sur des cassettes numériques avec une faible compression pour chaque image, ce qui rend ensuite aisé le transfert et le traitement de la vidéo. Les cassettes MiniDV sont notamment disponibles dans des versions de 30 minutes, de 60 min et de 80 min.

L’Hi8 et le Digital 8

cassette 8mm
L’Hi8 est le format d’enregistrement le plus utilisé avec les caméscopes grand public. Variante du 8 mm, l’Hi8 a été développé par Sony et fut ensuite repris par une vingtaine de constructeurs. Enfin, le Digital 8 est un format de cassettes qui utilise le codec DV. Conçu tout particulièrement pour les utilisateurs souhaitant à la fois profiter des avantages du numérique et de l’analogique, le Digital 8 est un format de transition qui offre une qualité audio et vidéo intéressante.

Chacune de ces cassettes dispose de leurs propres caractéristiques, mais elles sont toutes utilisées pour l’enregistrement vidéo. Les souvenirs que l’on garde sur ces bandes sont des instants mémorables qui peuvent se perdre, car les cassettes peuvent détériorer avec le temps et l’usure. C’est notamment pour cela qu’il est impératif de copier une cassette sur un support plus fiable comme un DVD ou un disque dur.

Les batteries Ego pour la e-cigarette

batteriePour une cigarette electronique, la batterie est la partie qui permet d’alimenter en électricité la totalité du système. La batterie Ego est une des batteries standard de la cigarette électronique. Même si les magasins en proposent divers autres modèles, cette batterie présente encore plus d’avantages que les autres. L’essentiel est de connaître les spécificités de celle-ci.

La capacité et la tension de la batterie

batterie e-cigaretteSur le marché de l’e-cigarette, nous pouvons constater que la batterie Ego est beaucoup plus vendue par rapport aux autres batteries. Elle est connue sous diverses variantes qui restent indispensables grâce à leur qualité et à leur résistance. La capacité de la batterie Ego est mesurée en mAh. Si cette dernière est élevée, cela implique que la batterie dure plus longtemps. Pour vous guider, une batterie à 650mAh peut résister jusqu’à 6h de vapotage. Concernant la forme, la batterie de 650mAh est de 7cm. La tension de la batterie Ego est mesurée en Volts. Par défaut, la batterie délivre 3.3V. Pour une meilleure qualité de vapotage, il vous est recommandé de choisir la batterie Ego upgrade avec une tension de 4.2V.

Les différents modèles de batteries Ego

batterie EgoLes batteries Ego sont disponibles sous plusieurs variantes. Il est possible de les classer suivant leur capacité.
La batterie Ego C/T  est une batterie caractérisée par un voltage de 3.3 et dispose d’une fonction verrouillage par cinq pressions successives. C’est une batterie de base avec 650mAh et offre jusqu’à 6 heures. Elle est adaptée à tous les atomiseurs et les cartomiseurs sous diverses couleurs comme : le noir, le blanc ou le chrome.
La batterie Ego Twist est quant à elle, un consommable dote de voltage variable d’entre 3.0 à 4.8 V par incréments de 0.2V. Elle est disponible soit sous 650mAh ou à 1000mAh. Celle-ci est aussi compatible avec tous les atomiseurs comme : eGo, eGo T ou eGo C ainsi que les cartomiseur tel le clearomizer, Vivi Nova et stardust CE4.
La batterie Ego LCD est aussi un des modèles attrayants pour la cigarette électronique. Celle-ci est caractérisée par une capacité d’entre 900mAh et 1100mAh avec une tension de 4.2V en continu. A la différence des autres batteries, elle est associée à un écran digital renseignant le nombre de bouffées et du niveau de charge.